Fréquentation touristique des Médiévales de Crémieu

La fréquentation des Médiévales de Crémieu mesurée grâce à la téléphonie mobile

Crémieu 28.12.16

Grâce à l’outil Flux Vision tourisme qui permet l’exploitation des données de la téléphonie mobile d’Orange, Isère Tourisme a pu observer la fréquentation des dernières Médiévales de Crémieu qui se sont déroulées les 10 et 11 septembre 2016.

En direct de l'Isère

C’est dans les locaux de la mairie de Crémieu que s’est rendue Chantal Carlioz, Présidente d’Isère Tourisme, le 28 décembre dernier pour la restitution des résultats de l’enquête de fréquentation des Médiévales à l’ensemble des élus et au comité de pilotage d’organisation de cet événement.

1200 nuitées générées

Près de 44 000 participants venus sur les deux jours et 1 200 nuitées générées à cette occasion (+166% par rapport aux nuitées comptabilisées habituellement les week-ends sans événement), sont deux indicateurs « clés » qui ont confirmé à Alain Moyne-Bressand, député maire de Crémieu et à son équipe municipale, l’intérêt de cette manifestation mise en place depuis 14 ans.

L’analyse de l’origine géographique des participants montre une part importante des Isérois qui représentent 66% de la fréquentation totale, dont 17% résident dans le périmètre d’étude, 42% sont issus des territoires du Haut-Rhône Dauphinois et de Porte des Alpes, et 7% viennent du reste de l’Isère. « Ces chiffres, constate Chantal Carlioz, sont très parlants ». Elle invite les élus à avoir une attention particulière vis-à-vis de cette clientèle iséroise qui est la part prédominante de la fréquentation des Médiévales. Les autres participants, non isérois, sont à 28% des excursionnistes (dont 60% du département du Rhône) et 6% de touristes venus en séjour.

Cette enquête, qui a permis de livrer les principaux indicateurs de la fréquentation touristique des Médiévales, a suscité un vif intérêt des élus locaux. Ils souhaitent aller plus avant dans l’analyse et mettre en perspective ces résultats avec la fréquentation des autres week-ends hors événement dans une optique de comparaison.